L' immobilier gagne en assurance
Vendre un bien

5 points importants au sujet du prêt relais

Si vous souhaitez acquérir une nouvelle demeure avant de vendre votre logement actuel, vous avez la possibilité de souscrire un crédit relais. Il s’agit d’un emprunt octroyé par une banque sur un court terme, remboursable à terme grâce au fruit de la cession. Comment fonctionne un prêt relais à Belfort ? Combien pouvez-vous emprunter ? Voici 5 choses à savoir au sujet de ce type de crédit.

1. Un prêt relais à Belfort permet d’acheter un second logement avant de vendre le premier

Si vous envisagez d’acquérir un nouveau logement avant d’avoir vendu l’ancien, l’idéal est de souscrire un prêt relais à Belfort. Cet emprunt à court terme, octroyé pour un à deux ans, permet de mener à bien cette double opération de vente et d’achat sans en subir les conséquences négatives – par exemple, la période de transaction à laquelle vous devez forcément faire face si vous vendez votre résidence principale avant d’avoir trouvé votre nouveau nid douillet. Une fois le premier bien immobilier vendu, vous utilisez le fruit de la cession pour rembourser votre emprunt en une seule fois.

2. Les composants du remboursement d’un crédit relais

Puisque le capital de votre prêt relais à Belfort est remboursable à échéance, de quoi sont donc composées les mensualités ? C’est simple : elles englobent les intérêts d’emprunt et les frais d’assurance emprunteur. Dans certains cas de figure (notamment pour les ménages modestes qui ont besoin d’un pouvoir d’achat mensuel intact), les banques peuvent proposer un « prêt relais à Belfort en franchise totale », c’est-à-dire que les intérêts sont repoussés au même titre que le capital, et que seule l’assurance est à rembourser chaque mois. L’inconvénient, c’est que les intérêts se cumulent… et que le crédit revient plus cher !

3. Le montant maximal de l’emprunt

Dans le cadre d’un prêt relais à Belfort, vous ne pouvez emprunter qu’une somme équivalant à 80 % maximum de la valeur du logement mis en vente. Autrement dit, pour un appartement d’une valeur de 200 000 euros, la banque vous prêtera jusqu’à 160 000 euros. Elle peut aussi vous accorder moins : 50 %, 60 %, 70 %, etc., en fonction du type de bien, de sa valeur, et du risque qu’elle prend en vous octroyant ce prêt. Ces plafonds permettent à l’établissement de se protéger : en cas de vente contrainte du bien, la banque n’aura aucun mal à se rembourser malgré tout.

Ce qui veut dire que vous disposez, pour réaliser votre projet d’achat, d’un montant inférieur à celui que vous espérez pouvoir tirer de votre vente. D’où la nécessité de ne pas vous tromper dans vos calculs : vous avez tout intérêt à correctement estimer votre logement à vendre pour avoir une idée précise de la somme que vous pourrez emprunter. S’il vous manque de l’argent pour acheter la maison de vos rêves, vous pouvez toujours souscrire un prêt relais à Belfort adossé à un crédit amortissable classique (voir point suivant).

pret relais à Belfort

4. Les différentes sortes de prêt relais

Trois types de crédits relais sont possibles !

  • Le prêt relais « sec » : aucun autre emprunt n’y est associé.
  • Le prêt relais « adossé » : comme son nom l’indique, un crédit immobilier standard est adossé à votre emprunt relais.
  • Le prêt relais « intégré » : il s’agit d’un crédit immobilier global comprenant le prêt amortissable classique et le prêt relais.

5. Ce qu’il se passe si vous ne pouvez pas rembourser

Vous êtes censé rembourser le prêt relais à échéance. Mais que faire si la deadline approche et que votre vente n’a pas encore abouti ? D’une, vous pouvez négocier avec la banque une reconduction du prêt relais, si cela est possible.

De deux, vous pouvez essayer de convertir le crédit relais en crédit amortissable. Mais autant vous dire que c’est assez rare.

De trois, vous pouvez baisser votre prix de vente pour accélérer votre transaction, et ainsi rembourser dans les délais.

Quoi qu’il en soit, la prudence est de mise ! Si vous ne parvenez pas à vendre votre logement dans les temps, la banque aura le droit de s’en saisir et de le céder à ses propres conditions… Ce qui n’est pas souhaitable, croyez-le bien !

The following two tabs change content below.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.