L' immobilier gagne en assurance
acheter ou louer à Belfort
Acheter un bien

Acheter ou louer sa résidence principale : telle est la question !

Vous avez un projet d’achat immobilier ? Avant de vous lancer, posez-vous cette question essentielle : est-ce vraiment plus intéressant de devenir propriétaire que de continuer à louer votre résidence principale ? À première vue, on pourrait croire qu’acheter ne comporte que des avantages. Après tout, 60 % des Français sont propriétaires de leur logement. Pour autant, il faut aussi tenir compte des inconvénients d’un tel achat ! Pour d’acheter ou de louer à Belfort, voici un comparatif à découvrir.

Acheter ou louer à Belfort ? L’option de l’acquisition immobilière

Acheter dépend de la nature de votre projet, de votre vision de l’avenir ainsi que de votre santé financière. Certes, il existe des aides pour les primo-accédants, mais cela ne suffit pas à financer votre projet d’acquisition. Acheter ou louer à Belfort, pour trancher, il faut peser les « pour » et les « contre ».

En faveur de l’achat, vous n’avez plus de loyers à payer, et vous êtes libre d’aménager les lieux sans aucune restriction, puisque vous êtes chez vous.

En revanche, acheter va impacter vos finances, votre mobilité et votre patrimoine :

  • Vos finances, car acheter entraîne des frais qui vont s’étirer dans le temps. Vous avez probablement besoin de souscrire un emprunt immobilier. Après avoir conclu la transaction, vous devrez le rembourser par mensualités, ceci sur plusieurs années. Or, très souvent, des mensualités de remboursement valent plus qu’un loyer. Et il faut ajouter les frais divers suite à une acquisition immobilière : assurance emprunteur, frais de notaire, taxe foncière, travaux d’entretien et de réparation, le cas échéant, etc.
  • Votre mobilité, car une fois propriétaire, le bien ne sera pas rentabilisé avant des années (on estime qu’il faut 6 ans en moyenne). Si le besoin de vendre se fait sentir trop rapidement, pour cause de mutation professionnelle ou d’ennuis de santé, par exemple, vous allez perdre de l’argent.
  • Enfin, votre patrimoine, car acheter comporte toujours un risque, celui de ne pas faire de retour sur investissement. Si les prix du marché ont baissé au moment de vendre (par exemple, en période de crise), vous réalisez une mauvaise opération. C’est un risque limité, les prix ayant des chances d’augmenter petit à petit, mais c’est tout de même possible.

Mais alors, faut-il acheter ou louer à Belfort ? Louer est-il une meilleure idée ?

Rester locataire : plus de liberté et la possibilité d’épargne pour acheter plus tard

À la question : « Acheter ou louer à Belfort, qu’est-ce qui est le mieux ? », vous estimez que rester locataire est la réponse la plus avisée.

Il faut dire que la location a ses avantages :

  • Vous êtes libre de partir à tout moment. Il vous suffit de donner congé au propriétaire. Dès qu’une opportunité se présente, vous pouvez déménager rapidement, en respectant un préavis d’un ou trois mois.
  • Vous dépensez moins qu’en achetant un logement. Nous avons vu que des mensualités de remboursement peuvent coûter plus cher par mois, sans compter les frais d’achat. Pourquoi ne pas vous baser là-dessus pour préparer votre future acquisition ? Tout en restant locataire, faites une simulation de crédit pour savoir ce que des mensualités vous coûteraient. Ensuite, tous les mois, mettez de côté sur un livret A une somme correspondant à la différence avec votre loyer actuel. En ajoutant les intérêts, vous épargnez assez pour qu’au bout de quelques années, vous ayez un apport plus conséquent pour acheter.

En fait, au lieu d’acheter ou louer à Belfort, vous pouvez continuer à louer tout en vous préparant à acheter. Pour avoir tous les éléments, demandez-vous si vous comptez rester longtemps dans la région, si votre loyer actuel coûte plus cher qu’une hypothétique mensualité, et si le bien gagnera de la valeur au fil du temps. Ensuite, à vous de décider.

The following two tabs change content below.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.